Aux frontières de l’invisible et de l’infini photographique.

La science et la photographie deviennent exploratrices du réel à l’aide de plusieurs outils d’observations de l’infiniment grand à l’infiniment petit. Les frontières entre le visible et l’invisible se trouvent ainsi redessinées, et le fantasme d’une réalité augmentée n’est plus très loin. On peut considérer l’appareil photographique, le télescope et le microscope comme des constituants technologiques capables de perfectionner nos sens et d’enrichir notre compréhension du monde par la révélation de phénomènes jusqu’alors inexplorés. Les objets observés (collections, archives, spécimens …) à la Cité de l’espace constituent la base des recherches de l’artiste Sandrine Elberg, du minéral à l’organique (météorites, pierres, phénomènes stellaires, organismes et débris spatiaux divers) sont photographiés et réinterprétés dans une vision poétique de l’Espace et de ses phénomènes célestes.

© Sandrine Elberg, Exoplanete.