«ICI & D’AILLEURS» par Fatoumata Tioye Coulibaly

Résidence 1+2 Hors les murs #2019

2019

FATOUMATA TIOYE COULIBALY

HORS LES MURS #3

«ICI & D’AILLEURS»

Dans le cadre du dispositif «Visas pour la création» de l’Institut français, la Résidence 1+2 Hors les murs #3, en partenariat avec l’association «Le Capech a la cote» et avec le soutien de la Mairie de Castelnau d’Estrétefonds, accueille en résidence la photographe-vidéaste malienne Fatoumata Tioye Coulibaly à Castelnau d’Estrétefonds. Pendant deux mois, Fatoumata part à la découverte d’un territoire inconnu, celui de Castelnau d’Estrétefonds situé au nord de l’agglomération toulousaine en Haute-Garonne, multipliant les rencontres et participant activement à la vie locale.

A travers une installation finale associant vidéo, son et photographies, elle expérimente le regard intuitif d’une jeune femme africaine découvrant un espace et une temporalité jusqu’alors inconnus. Elle interroge le paysage, les bruits, le temps qui passe, les couleurs, les petits métiers… afin de créer les conditions tangibles d’un dialogue intime entre ce territoire à l’identité ambivalente entre ruralité et urbanité et sa ville natale, tentaculaire, Bamako.

FATOUMATA TIOYE COULIBALY : Née à Bamako (Mali) en 1993, Fatoumata Tioye Coulibaly est une jeune photographe-vidéaste découverte par Philippe Guionie lors d’un workhop en hommage à Malick Sidibé en 2018 à l’Institut français du Mali. Passionnée par l’art, elle passe le concours du CAMM (Conservatoire des Arts et Métiers Multimédia Balla Fasseké Kouyaté) dans la section Multimédia pour se consacrer aux arts numériques, à la photographie et la réalisation. Remarquée en 2015 au concours de l’innovation africaine à Skirat au Maroc avec son oeuvre Intégration africaine, elle remporte en 2017 le prix spécial du jury au FESPACO 2017, festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou, avec son premier film Héritage. Son oeuvre se caractérise par un grand sens du récit et de sa progression, une imagination prolifique, une empathie profonde avec ses sujets, une esthétique très personnelle, une vraie précision dans les cadrages, une capacité certaine à restituer des atmosphères complexes. Sa volonté est de participer à un effort collectif de conscientisation des jeunes à travers l’art.

INSTITUT FRANÇAIS : «Visas pour la Création» mis en place par l’Institut français est un dispositif du programme «Afrique et Caraïbes en créations». Il a pour objectif d’accompagner l’émergence artistique en Afrique et dans les Caraïbes grâce à des résidences en France métropolitaine et dans les régions d’outre-mer pour leur permettre de développer un projet de création ou de recherche. Ce dispositif s’adresse aux artistes et commissaires résidant en Afrique ou dans les Caraïbes, justifiant d’une expérience professionnelle dans le domaine artistique concerné et qui ont besoin, pour développer leur création ou leur carrière, d’un temps de résidence de deux mois en France.

FR